Différence entre vocabulaire utilisé et réalité anatomique: "Etes vous bloqué?"

J’entend souvent mes patients lors de l’anamnèse utiliser un vocabulaire assez particulier pour expliquer leurs soucis. Les phrases types sont: “Je suis bloqué”. “Je me suis déplacé quelque chose”.

Pour info, l’anamnèse est le nom donné à l’interrogatoire en début de séance. Cela sert à bien écouter et comprendre le problème du patient, afin de bien orienter le traitement.

Nous allons donc expliquer le principe de l’ostéopathie dans un premier temps, puis nous expliquerons la réalité anatomique derrière le vocabulaire populaire utilisé.

L'un des principes de l'Ostéopathie

En ostéopathie, le corps est un tout indissociable. 

Il faut donc voir le corps comme une machine complexe, et chaque vertèbres, muscles, organes comme ces composants. 

Pour expliquer le principe qui nous intéresse dans cet article, on va prendre l’exemple d’une montre. Une montre est composé de rouages qui s’articulent les un aux autres, et qui au final donne l’heure.

Les vertèbres sont interdépendante les unes des autres. Si vous souhaitez vous pencher en avant pour ramasser un objet, il va falloir pencher la tête en premier. Ensuite viens les cervicales, les dorsales, et les lombaires. Chacune de ces vertèbres va glisser en avant: ce sont les mouvements mineurs. L”ensemble de ces petits glissement va entraîner le mouvement majeur souhaité: la flexion du corps pour récupérer l’objet.

Si toutes les vertèbres bougent bien, si tout les rouages sont bien “graissés et mobiles”, alors le mouvement se fera sans douleurs.

Par contre, si quelques vertèbres n’arrivent pas à se pencher en avant, le mouvement va être soit douloureux, soit impossible.

Le principe de l’ostéopathie expliqué ici est donc le suivant: pour qu’un mouvement Majeur se fasse, il faut que tout les mouvements mineurs s’accomplissent.

L'explication dérrière le vocabulaire.

Que ce passe t’il quand on est bloqué? quand on à une vertèbre “déplacé”

En fait c’est assez simple à expliquer:

Une ou plusieurs vertèbres sont incapables d’effectuer le mouvement demandé. Et cela se traduit la plupart du temps par une douleur vive.

Ce qui empêche une vertèbre de bouger est bien souvent une tension musculaire. ( Les mouvements articulaires sont créé par la contraction musculaire).

Donc, quand un patient explique qu’il est verrouillé ou bloqué, je comprend que un ou plusieurs muscles empêchent ses vertèbres d’accomplir leur mouvement.

Le but du traitement sera donc de trouver les muscles en causes, de les détendre et retester tous les mouvement pour confirmer que la douleur a disparut.

Nous pouvons ainsi conclure qu’aucune vertèbre n’est déplacé, elle est juste empêché dans son mouvement par un muscle trop contracté.

Cabinet d'Ostéopathie de Nicolas Picard, Fos-sur-mer

1000 allée des Pins, 13270

  • Facebook Social Icône